Travaux du Llacan : il n’y a plus qu’à ranger!

Travaux du Llacan : il n’y a plus qu’à ranger!
Travaux du Llacan : il n’y a plus qu’à ranger!
Travaux du Llacan : il n’y a plus qu’à ranger!
Travaux du Llacan : il n’y a plus qu’à ranger!
Travaux du Llacan : il n’y a plus qu’à ranger!
Travaux du Llacan : il n’y a plus qu’à ranger!
Travaux du Llacan : il n’y a plus qu’à ranger!

Un dernier petit reportage photo, maintenant que les peintres sont repartis. Il ne reste plus qu’à se retrousser les manches pour remettre en place les derniers meubles (on parle quand même de 6 pièces du Llacan, c’est pas rien), et redonner un visage humain à la salle de réunion, aux couloirs… c’est maintenant plus que jamais que, pour ceux qui peuvent faire un petit saut au Llacan, nous aurons besoin d’aide (et ce dès ce mardi après-midi!). L’objectif est que quand le confinement sera terminé, on reviendra, tous, dans un labo tout propre et bien rangé. Pour se remettre le moral à l’endroit.

Lire plus

Séminaire de Recherches en Phonétique et Phonologie – Kambata (Y. Treis)

S-RPP – Séminaire de Recherches en Phonétique et Phonologie
Kambata (Y. Treis) – 6 novembre 2020

Le prochain SRPP aura lieu le vendredi 06 novembre 2020, de 14h00 à 15h30 (voir le lien plus bas)
Intervenante : Yvonne Treis (CNRS-LLACAN)
Titre : The functional load of stress in Kambata
Lien vers la réunion : https://us02web.zoom.us/j/82022773467?pwd=dVloN2VlK25mdmtTaWw0QkdhRFg1dz09

Résumé : It is generally agreed that Cushitic languages have grammatically determined tonal accent or stress. However, in the available grammars of individual languages, the functional load of accent or stress is often only superficially described and does at times not go beyond the presentation of some illustrative minimal pairs. This paper sets out to describe the stress system of Kambaata, a Highland East Cushitic language of Ethiopia, in more detail. Every Kambaata word has one prominent syllable. Stress has (almost) no lexical importance (exception: stress on interjections and ideophones). Instead, the realisation of stress on nouns, verbs and adjectives is determined by the inflectional categories and values for which a word is marked. The stems of nouns, verbs and adjectives are unspecified for stress, but stress is imposed by inflectional morphemes. All (but one) inflectional morphemes in Kambaata have a segmental as well as a suprasegmental realisation. In my talk, I propose a typology of Kambaata inflectional morphemes depending on where they realise stress in a word. After a presentation of the general features of the Kambaata stress system, I present two case studies: (i) I demonstrate the importance of stress for case marking and (ii) I discuss relativisation in the imperfective and perfective aspect, which is marked by a stress-only morpheme.

Lire plus

Arrivées départs – ça bouge au Llacan !

Cet automne, le mercato du Llacan nous annonce des arrivées et départs. Eh oui, ça bouge au Llacan! Nous accueillons dès ce mois-ci, comme prévu, Louise ESHER qui nous a rejoints au 1er octobre et sera présente régulièrement au labo dès que les travaux le permettront. Bienvenue donc à Louise! A l’inverse, Elsa OREAL nous quitte, appelée à développer de nouveaux projets, moins linguistiques et plus tournés vers l’égyptologie, au sein de l’équipe d’Aoroc. Bien sûr Elsa ne veut pas quitter le LLACAN sans célébrer, avec nous tous, « ces belles années passées dans un environnement rare et précieux, en tant qu’équipe de travail mais aussi comme groupe amical ». Espérons que la période nous permettra bien vite de célébrer physiquement ensemble l’arrivée de Louise, le nouveau tournant professionnel d’Elsa, sans oublier les HDR de Mark et Tanya.

Lire plus

Séminaire du Llacan – c’est la reprise

Comme prévu, le mois d’octobre est celui de la reprise de notre séminaire.

MODALITÉS :
  • ATTENTION : jusqu’à nouvel ordre et compte-tenu de la situation sanitaire, il se tiendra sur Skype, où vous vous rendrez sur notre lien de réunion habituel.
  • le séminaire, hebdomadaire, alternera séances « techniques » et séances « scientifiques ».
  • HORAIRES :  10H-11H chaque mercredi. L’objectif est de ne pas dépasser une heure de temps discussions incluses.
LES PREMIÈRES SÉANCES:

14 octobre [séminaire scientifique] : « A propos des séries de pronoms clitiques hybrides berbère-arabe en tasahlit » par Massinissa Garaoun, doctorant EPHE sous la direction d’Amina.
Résumé : Le tasahlit est une langue berbère septentrionale pratiquée par environs 200 000 locuteurs dans la Kabylie des Babors  (Nord-Est de l’Algérie). Dans ce massif montagneux de la Kabylie orientale, cette langue est en contact avec l’arabe depuis plus d’un millénaire, ce qui a engendré des changements importants notamment au niveau morphosyntaxique. Je m’intéresserai ici à décrire des séries de pronoms clitiques « hybrides » – puisque composés d’éléments à la fois d’éléments phonétiques berbères et arabes -, attestées parmi trois parlers tasahlit. Cette description m’amènera à questionner le processus au moyen duquel une langue en situation de contact intense peut être amenée à produire des formes grammaticales hybrides « système d’origine/emprunté ».

Interventions à venir : Paulette le 28 octobre (sous réserve) « la coordination au niveau du syntagme et de l’énoncé, problème de terminologie », et Yvonne le 18 novembre « Naming constructions in Kambaata ». N’hésitez pas à vous proposer!

21 octobre [séminaire technique] : reprise sous forme de « café des informaticiens » pour la première séance : état des lieux des besoins, discussions autour des modalités de mise à jour des connaissances dans la période, définition collective du programme à venir en fonction de la demande.

Interventions déjà prévues : les séances du 25 novembre et du 9 décembre seront consacrées à une présentation du matériel de terrain actuel disponible au Llacan chez Christian et Tahar.

Lire plus

Le Llacan se refait une beauté!

Eh oui, branle bas de combat, depuis la fin septembre, les bureaux du Llacan se refont une beauté (en même temps, elles avaient 20 ans, nos peintures) : ponçage, rebouchage, couches de peinture, dépose des moquettes remplacées par un sol plus sain ; mais avant ça, rangement de nos petites affaires, débarrassage des pièces, gros gros ménage en perspective pour les collègues… eh bien mes amis, pour les courageux qui restent sur place, c’est un sacré bazar, et c’est rien que de le dire ! Alors grâce à Magali qui a joué les photographes reporters, nous avons décidé de vous livrer un petit aperçu en images de la première phase des travaux. On espère que ça motivera les collègues à venir faire encore mieux pour les semaines qui viennent! Fin prévue : 31 octobre, et pour l’instant nous n’avons même pas encore une semaine de retard, et comme on le sait, dans le bâtiment, c’est une performance à saluer!

Lire plus

Sékou Coulibaly soutient sa thèse le 2 octobre

Sékou Coulibaly, doctorant de Valentin Vydrin (en co-direction avec Injoo Choi-Jonin, Paris 3) soutiendra sa thèse intitulée « Le minyanka parlé dans le cercle de Bla: une description phonologique et morphosyntaxique » le 2 octobre, à 14h, à la Maison de la Recherche de Paris 3 – Salle Athéna – 4, rue des Irlandais 75005 Paris.

Qu’on se le dise!

Quelques détails importants :

Le nombre de personnes autorisées en salle est limité à 28. Le port du masque est obligatoire. Il est également possible de suivre la soutenance par visioconférence, en cliquant sur un des liens suivants:

Participer à la réunion Zoom : https://univ-tlse2.zoom.us/j/8575779783
ID de réunion : 857 577 9783

Participer via Skype Entreprise : https://univ-tlse2.zoom.us/skype/8575779783

Lire plus

Ouvrages publiés dans le cadre du projet « Les Parlers du Croissant »

Au cours des derniers mois, plusieurs ouvrages ont été publiés dans le cadre du projet « Les Parlers du Croissant » (http://parlersducroissant.huma-num.fr/), notamment dans la collection « Les Parlers du Croissant ».

La zone du Croissant linguistique correspond à la frange Nord du Massif Central. Les parlers gallo-romans qu’on y pratique traditionnellement (et dont les locuteurs ont généralement plus de 70 ans) présentent simultanément des traits typiques des variétés d’oc et d’oïl. La collection les parlers du Croissant a pour but d’aborder les parlers du Croissant dans une perspective multidisciplinaire. Elle est ouverte notamment à des auteurs ayant produit : (i) des monographies descriptives consacrées à un parler local de la zone du Croissant, (ii) des études ciblées sur diverses caractéristiques linguistiques des parlers du Croissant, (iii) des actes de colloques ou volumes collectifs consacrés à ces mêmes parlers, (iv) des recherches dans des domaines connexes (ethnolinguistique, ethnologie) également associés à la zone du Croissant. L’ensemble des titres publiés dans le cadre de la collection sera soumis à une évaluation scientifique par des pairs.

Ouvrages :

Traductions & ouvrages pédagogiques :

Plusieurs autres livres sont prévus pour les prochains mois.
La liste complète des publications est disponible sur le site : http://parlersducroissant.huma-num.fr/publications.html

Lire plus