UMR 8135 CNRS - INaLCO

2ème Colloque sur les Langues des Monts Nouba

Le colloque est organisé par le LLACAN et se tiendra du 28 au 30 août 2014 à l'INALCO, 65, Rue des Grands Moulins 75013 Paris. En savoir plus...

Sénélangues 2015: Colloque

Co-organisé par le LLACAN et se tiendra du 24 au 25 avril 2015 à Dakar, Sénégal.
Date limite de soumission : 15 novembre 2014
En savoir plus...

Sénélangues 2015: Ecole thématique

Co-organisée par le LLACAN et se tiendra du 20 avril au 1er mai 2015 à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, Sénégal.
En savoir plus...

Gestion de calendrier | Calendrier
  Août 2014  
LuMaMeJeVeSaDi
1
2
3
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Planning 2013/2014

Calendrier des réunions de recherche du Llacan pour l'année 2013/2014 salle 408, Bâtiment D 4étage du Centre Haudricourt :
Voir le calendrier...

Langues vivantes / langues vitales

Décrire des langues pour comprendre le Langage une série de courtes vidéos proposée par le centre AGH
Voir le 1er épisode...

Présentation du laboratoire LLACAN

Fondé en 1994, le laboratoire Langage, Langues et Cultures d’Afrique Noire (LLACAN, UMR 8135) est une unité mixte de recherche du CNRS et de l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO). Organisée en trois thèmes aux nombreuses interactions, elle est membre du Labex EFL, où elle pilote 4 projets, et de la Fédération Typologie et Universaux Linguistiques du CNRS (FR 2559) depuis sa fondation. Elle y pilote 2 projets de recherche pour le contrat 2010-2013. L’unité est également membre des Consortium IR Corpus IRCOM (le pilote actuel est un membre de l'unité) et CAHIERS, ainsi que du GIS "Etudes Africaines". 3 contrats ANR sont actuellement pilotés par le laboratoire, ainsi que 3 contrats internationaux sur des langues en danger ELDP - SOAS et DOBES, 1 contrat PRASAC (Pôle régional de recherche appliquée au développement des systèmes agricoles d'Afrique centrale). Le LLACAN participe également à 1contrat industriel dans le cadre du pôle de compétitivité Cap Digital.

Recherche au LLACAN

La recherche au LLACAN repose sur de la documentation de première main recueillie par les chercheurs au cours de longues missions de terrain en Afrique, en immersion dans les communautés de locuteurs. Elle est centrée sur (i) la documentation et l’analyse complètes des structures linguistiques et ethnolinguistiques de langues de l’Afrique sub-saharienne, souvent sans tradition d’écriture et en voie d’extinction, peu ou mal documentées ; (ii) l’analyse des politiques linguistiques et la valorisation des langues africaines à travers une réflexion approfondie sur l’apport des technologies nouvelles à l'informatisation des données linguistiques et au traitement automatique des langues; (iii) l’analyse des littératures orales et écrites produites en langues locales, accès privilégié aux cultures qu’elles véhiculent. Plus de 100 langues, groupes de langues et créoles aussi variés génétiquement que typologiquement sont étudiés, y compris les langues anciennes d’Afrique (égyptien et méroïtique).

Toutes les recherches s’inscrivent dans des approches théoriques plus larges (comparatisme, linguistique cognitive et typologique) nous permettant ainsi de contribuer à la compréhension théorique du langage humain, de la culture et de la cognition. A partir d’une méthode inductive, le LLACAN poursuit des recherches permettant des généralisations concernant la nature et les mécanismes de la capacité de langage et des capacités cognitives associées. Il étudie également les relations entre les langues africaines en termes de développement historique et de liens génétiques, ainsi que d’influence des phénomènes de contact entre des langues d’une même zone géographique. L’exemple des langues africaines nous permet ainsi de poser les bases scientifiques de la compréhension des raisons et des mécanismes de développement du langage en général.

Les projets de recherche sont développés en relation avec plusieurs centres de recherche en France et à l’étranger: réseaux de recherche européens et partenariat avec des universités et instances africaines, IRD, contribution à des échanges Nord-Sud équitables pour que notre pratique de recherche ne soit pas celle de prédateurs scientifiques, mais contribue au développement de nos partenaires locuteurs des langues étudiées en réponse à une forte demande sociétale.

Plusieurs bases de données (lexicographie, prosodie, typologie, comparatisme), sont consultables librement en ligne sur le site web de l’unité, ou via le TGE Adonis et prochainement via la BULAC. Un nouveau logiciel libre, en partenariat avec le MPI de Nimègue, fruit d’un projet ANR, est désormais téléchargeable en ligne.